Les communes du Mené et de Vildé-Guingalan desservies en  gaz naturel

Au Mené. Pour raccorder la commune du Mené et le site industriel de Kermené au réseau de transport existant de La Malhoure, la construction de 17 km de réseaux gaz a été nécessaire. Les travaux sont en voie d’achèvement : les 3 derniers km de canalisations seront posés d’ici fin mars et permettront de desservir 15 maisons individuelles, 18 logements sociaux et 8 bâtiments publics dans le bourg de Collinée.

A Vildé-Guingalan. Après 4 mois de travaux et la pose de 3 km de canalisations, la commune est également raccordée au réseau de gaz. Il dessert les établissements Kermené, ainsi que quatre maisons individuelles et une entreprise locale. Ces utilisateurs pourront réaliser, grâce à l’installation de systèmes performants de chauffage au gaz, des économies d’énergie et des réductions d’émissions de CO2.

92e et 93e communes alimentées en Côtes d'Armor. A l’issue d’une procédure de Délégation de Service Public engagée par le SDE22, GRDF a été retenu comme concessionnaire et assure donc la construction, l’exploitation, le développement et la maintenance du réseau de gaz sur les commune du Mené et de Vildé-Guingalan, 92e et 93e communes alimentées en gaz naturel dans les Côtes d’Armor.

Au service de l’économie du territoire. Pour l'entreprise Kermené, installée au Mené et à Vildé-Guingalan, il s’agit d’une réelle opportunité d’améliorer sa compétitivité et son rendement énergétique. Elle lui confère également un gain en termes de flexibilité d’approvisionnement, par rapport aux anciens process au fioul lourd et au propane.

Mobilisation des acteurs locaux. Ces deux projets de desserte en gaz au Mené et à Vildé-Guingalan n’auraient pu aboutir sans la mobilisation des élus, acteurs locaux et du SDE22

Au Mené, l’investissement global s’élève à 1,6 M €, auquel les collectivités, le SDE22 et les acteurs industriels ont participé à hauteur de 925 000 €

A Vildé-Guingalan, l’investissement global s’élève à 263 000 €, pris en charge en partie par GRDF, et auquel participent le SDE22, Dinan Agglomération et la société Kermené.

Pose réseau PE Le Mené.jpg
Travaux DSP Vildé Guingalan.jpg

La construction de 17 km de réseaux gaz a été nécessaire pour desservir la commune du Mené en gaz naturel (à gauche). A Vildé-Guingalan, ce sont 3 km de réseaux qui ont été construits.

Un gaz de plus en plus vert

Ces réalisations répondent aux objectifs de transition énergétique grâce au développement du réseau de distribution, qui achemine un gaz de plus en plus vert.

La multiplication des projets de méthanisation permet d’injecter dans le réseau un gaz renouvelable, produit localement à partir de déchets organiques (d’origine agricole, agroalimentaire, ménagère ou issus des boues de stations d’épuration).

160 projets à l'étude

A ce jour, 25 unités d’injection sont déjà en service sur le réseau de distribution en Bretagne. Et plus de 160 projets sont actuellement à l’étude. Ils contribuent localement au développement de l’économie circulaire, à la lutte contre le changement climatique et à la création d’emplois non délocalisables.

Le Pacte biogazier breton, signé le 12 septembre 2019 entre l’Etat, la Région Bretagne, l’Ademe, GRDF, GRTgaz et le Pôle Energie Bretagne, prévoit que l’objectif de 10% de biogaz injecté dans les réseaux soit atteint dès 2025.