top of page
Le SDE22 et la SEM Énergies 22
reçoivent le label national
« Territoire engagé gaz vert »

Le SDE22 et la SEM Énergies 22 viennent de se voir décerner le Label national « Territoire engagé gaz vert » par GRDF. Chefs de file dans le développement d’un « écosystème biogaz et biométhane », le SDE22 et GRDF ont pour objectif de remplacer le gaz fossile par des gaz renouvelables produits localement. Cette production de gaz renouvelables est une des solutions pour renforcer immédiatement l’autonomie et la résilience énergétique des territoires.

Le label « Territoire engagé gaz vert » vient récompenser le travail réalisé par le Syndicat d'Énergie et la SEM Énergies 22 en faveur de la mobilité gaz. Porté par la filiale Bretagne Mobilité GNV22, le déploiement d’un réseau de stations Gaz Naturel Véhicule (GNV) est en cours en Côtes d’Armor. L’objectif est d’ouvrir une station par intercommunalité d’ici 2025.

 

Aujourd’hui, deux stations sont en service à Quévert et à Trégueux ; deux sont en projet à Châtelaudren-Plouagat (début des travaux au premier semestre 2023), à Plouisy (début des travaux au deuxième semestre 2023). Les prospections foncières sont bien avancées sur les territoires de Lamballe Terre et Mer, Lannion Trégor Communauté et la Communauté de communes du Kreiz-Breizh.

 

Le SDE22 et la SEM Énergies 22 s’engagent dans le développement des réseaux vers de nouveaux utilisateurs : agricoles, résidentiels et industriels. L’objectif étant de rapprocher les producteurs et les consommateurs de biogaz. Le SDE22, en tant qu’autorité concédante des réseaux de gaz, soutient aussi la création de stations de rebours, qui consistent à comprimer le gaz issu de la production locale pour le rediriger vers le réseau de transport de GRT pour qu'il puisse être envoyé dans des zones de consommation plus éloignées ou stocké.

 

Créer des boucles locales de consommation

 

Le SDE22 mène également une réflexion autour de la création de circuits courts de biogaz et de biométhane (issu du biogaz épuré). Via la SEM Énergies 22 - et avec le concours de la Fédération Nationale des Collectivités Concédantes et Régies (FNCCR) et de GRDF - le Syndicat étudie la possibilité de créer des boucles d’autoconsommation collective de gaz vert.

 

Il s’agira de contractualiser pour permettre les achats directs d’énergie entre des producteurs méthaniseurs locaux (agricoles, collectifs ou station d’épuration) et des consommateurs (stations GNV, collectivités…) situés dans un rayon maximum de 50 km.

20221221_121332.jpg

David Colin, directeur territorial Bretagne de GRDF (à droite) a remis le label « Territoire engagé gaz vert » à Dominique Ramard, Président du SDE22 et de la SEM Énergies 22 (à gauche) et à Vivien Lazuech, chargé de mission GNV et biogaz.

Sécuriser les approvisionnements
et les prix d'achat de l'énergie

Pour Dominique RAMARD, Président du SDE22 et de la SEM Énergies 22 :

« Les boucles locales de consommation permettraient de rendre le prix du gaz moins volatil et ainsi de sécuriser les approvisionnements et les prix d’achat d’énergie, notamment pour les collectivités.

Comme pour les circuits courts alimentaires, il nous faut développer des circuits courts de l’énergie, afin de nous rendre moins dépendants des fournisseurs extérieurs. »

metha_22_3_page-0001.jpg
bottom of page