Le marché de fourniture d'électricité attribué dans un contexte de forte hausse des tarifs

Mutualiser les achats

Le groupement d’achat d'énergies porté par le SDE22 pour les contrats de fourniture d’électricité a pour objectif de mutualiser les achats pour obtenir des prix plus performants et faciliter les procédures dans un contexte règlementaire lié aux marchés de l’énergie complexe et évolutif.

 

Le marché de fourniture d'électricité (01/01/2022 au 31/12/2024) a été attribué le 28 septembre dernier. Les titulaires retenus sont :

  • Pour le lot 1 (sites d'une puissance inférieure à 36 kVA) : EDF

  • Pour le lot 2 (sites d'une puissance supérieure à 36 kVA) : EDF

  • Pour le lot 3 (Haute Valeur Environnementale) : VOLTERRES

 

Des tarifs en nette hausse

Le SDE22 a souhaité être particulièrement vigilant sur la stratégie d’achat pour garantir le meilleur service et les meilleurs prix même si ceux-ci seront nettement en hausse par rapport aux prix du marché en cours (2020-2021) (lire ci-contre).

 

Les membres du groupements d'énergie devront ainsi prévoir une hausse de leur budget « électricité » de l’ordre de 20 à 25%. Même si cette augmentation est importante, la mutualisation, l’expertise du SDE22 ainsi que la volumétrie ont permis de réduire de manière significative les prix.

Les prix définitifs ne seront connus qu'en fin d'année 2021.

​La stratégie d’achat du SDE22

Pour les lots 1 et 2 du marché groupé, la stratégie s’est portée, pour 2022-2023-2024, sur une fourniture à 100% sur les marchés de gros (bourse), avec une possibilité de bénéficier du dispositif de l’ARENH (Accès Régulé à l’Électricité Nucléaire Historique).

Le SDE22, ainsi que les Conseillers en Énergies Partagée (CEP) des territoires,  accompagneront les collectivités pour réaliser des économies d'énergie et/ou optimiser leurs abonnements.

Les raisons de l'augmentation

du prix du gaz et de l'électricité

Depuis plusieurs semaines, les prix du gaz et de l'électricité subissent des hausses très importantes.

 

Les raisons de cette inflation des prix de l’énergie sont multiples : ​​instabilité géopolitique ; redémarrage des économies mondiales post-Covid-19 et ses conséquences énergivores ; infrastructures gazières non disponibles et stratégie de rétention de la Russie, principal fournisseur ; stocks de gaz qui ont du mal à se renouveler après un hiver 2020-2021 long et froid ; forte demande en gaz des pays émergents ; météo qui a été défavorable aux énergies renouvelables ; explosion des prix des quotas d’émission de CO2 en Europe, passant de 5 à 60 €/tonne…

Tous ces facteurs influent à la hausse sur les prix des marchés de gros de l’énergie sur lesquels les fournisseurs s’approvisionnent :

 

  • En électricité, la barre symbolique des 100€/MWh a été dépassée le 9 septembre 2021, contre environ 50€/MWh en début d'année. A ce jour, le prix du MWh continue toujours son envolée. Au 30 novembre 2021, on atteint 160 €/MWh, ce qui est un record historique.

 

  • En gaz, le 29 septembre 2021, le prix a dépassé les 50€/MWh, contre environ 15€/MWh en début d'année.

CJUDA4H5HJGQJJTTLZAC2GEMKY.jpg