Le Bureau d'études Éclairage public

Le SDE 22 dispose d’un bureau d’études dédié à l’éclairage public. Il réalise l’ensemble des projets neufs et de rénovation pour les communes et les EPCI du département, soit environ 300 études chaque année.

 

« Le plus important est de répondre aux souhaits de la commune, explique Philippe Courcoux, le responsable du bureau d’études. Plusieurs critères déterminent la solution d'éclairage retenue (techniques, esthétiques et financiers), ainsi que les aspects réglementaires. Il s’agit également d’éclairer au plus juste ».

 

« Nous pensons à l’avenir

et à la fiabilité du matériel »

Afin de déterminer la puissance adaptée, une étude photométrique est systématiquement réalisée, suivant les préconisations de la norme européenne EN 13201. Elle fixe les performances photométriques minimales à maintenir pour « voir et être vu », en fonction des types d’usagers, de la vitesse des véhicules, de la géométrie des voies…

« Nous n’assurons pas seulement la pose de points lumineux, poursuit Philippe Courcoux. Nous pensons à l’avenir et à la fiabilité du matériel ». Les communes bénéficient ainsi de l’expertise et des retours d’expérience du bureau d’études sur les matériels posés.

Quelques chiffres

5 personnes travaillent au bureau d'études éclairage public du SDE 22

300 études d'éclairage public sont réalisées chaque année

1 900 réponses sont apportées chaque mois pour les DT/DICT/ATU (Déclaration de travaux / Déclaration d'intention de commencement de travaux / Avis de travaux urgents)

Base de données LUCIE : sont référencés

120 000 foyers d'éclairage public,

2 000 km de réseau aérien d'éclairage public, et 3 000 km de réseau souterrain

2 500 à 3 000 foyers neufs renseignés chaque année

75 km de réseaux souterrains créés

Une parfaite connaissance du réseau départemental

​Tout au long de l’année, le bureau d’études renseigne des bases de données « qui nous permettent d’avoir une parfaite connaissance du réseau départemental d’éclairage public » (cartographie grande échelle et base de données patrimoniales LUCIE). Les 120 000 foyers lumineux des communes et EPCI, qui ont confié au SDE 22 la compétence maintenance de l'éclairage public, sont ainsi référencés dans la base LUCIE.

 

« Tous les travaux neufs y sont systématiquement renseignés, explique Philippe Courcoux. Cela représente de 2 500 à 3 000 foyers par an. Chaque point lumineux est recensé en fonction de sa marque, sa puissance, sa hauteur, sa couleur… » LUCIE est une source précieuse d’informations pour la programmation des travaux dans les communes, les nouveaux projets et le suivi assuré par la Cellule maintenance.

Philippe Courcoux, responsable du bureau d'études.

Des plans bientôt géoréférencés

En tant que gestionnaire du patrimoine d’éclairage public, le SDE 22 doit répondre aux DT/DICT/ATU (Déclaration de travaux / Déclaration d’intention de commencement de travaux/Avis de travaux urgents). Elles sont demandées par toute personne qui mène des travaux sur le domaine public, afin de connaître précisément les réseaux présents dans le sous-sol.

 

« 1 900 demandes sont faites chaque mois. A partir du 1er janvier 2019, pour les unités urbaines, nous pourrons répondre à ces DT/DICT avec des plans géoréférencés ». En effet, la détection et le géoréférencement des réseaux d’éclairage public est actuellement en cours dans les 86 unités urbaines des Côtes d’Armor. Cela représente 1 700 km de réseaux à détecter.

* Unité urbaine : commune ou ensemble de communes, présentant une zone de bâti continu (pas de coupure de plus de 200 m entre deux constructions), qui compte au moins 2 000 habitants.

Saint-Brieuc. Extrait du projet Teo, esplanade de la gare.

Hillion. Square Ernest-Gaillard et illumination du colombier.

Syndicat Départemental d'Énergie, 53 boulevard Carnot, CS 20426, 22004 Saint-Brieuc Cedex 1

tél. 02 96 01 20 20 ; fax : 02 96 78 16 67 ; sde22@sde22.fr

Réalisation du site : AE -  SDE22

Politique de protection des données