Rénovation énergétique des bâtiments publics : la dynamique se poursuit

Dans le prolongement du programme ACTEE 1 (Action pour les Collectivités Territoriales dans l'Efficacité Énergétique), le SDE22 vient d'être retenu pour participer à ACTEE 2 (*). Initiés par la Fédération Nationale des Collectivités Concédantes et Régies (FNCCR), ces deux programmes visent à simplifier la démarche d'efficacité énergétique pour les collectivités.

ACTEE 1. Engagé par la FNCCR - Territoire d'Énergie en 2019, ce programme accompagne les collectivités dans l’élaboration et la réalisation de leurs projets de rénovation énergétique. L'objectif est d'initier une dynamique d’accompagnement de la rénovation énergétique des bâtiments publics sur la durée.

Pour le SDE22, il a permis l’arrivée d’un économe de flux en avril 2020 et de bénéficier de financements pour la réalisation d’études énergétiques et l'acquisition de matériels de mesure (petit équipement, caméras thermiques, capteurs…).


ACTEE 2. Engagé dans la continuité d'ACTEE 1, il se décline en plusieurs Appels à Manifestation d’Intérêt (AMI). L’AMI nommé SEQUIOA « Soutien aux Élus (locaux) : Qualitatif, Organisé, Intelligent et Ambitieux » vise la mutualisation des projets d’efficacité énergétique, la massification des actions de réduction des consommations énergétiques des collectivités et la création de coopérations entre établissements publics agrégateurs d’actions d’efficacité énergétique.

Dans le cadre de ce programme, le SDE22 souhaite mettre en avant la complémentarité avec les acteurs du territoire (Agences Locales de l'Énergie et du Climat - ALEC et EPCI). Sont programmés :

  • le recrutement d’un chargé de mission, en charge du Système de Management de l’Énergie (SME), mutualisé au niveau départemental

  • la réalisation d’études énergétiques, plus spécifiquement sur les bâtiments soumis au décret tertiaire, en 2022

  • L'acquisition de capteurs communicants en lien avec l’outil de suivi des consommations.

(*) Le SDE22 s’est associé à la candidature coordonnée par le SDE35 et rassemblant plusieurs EPCI d’Ille-et-Vilaine. Le projet s’inscrit, par ailleurs, en lien avec les autres candidatures bretonnes, avec le soutien de la Région Bretagne et du PEBreizh.