Éteindre l'éclairage public
pendant le confinement, bonne ou mauvaise idée ?

En cette période de confinement, nombreuses sont les communes costarmoricaines à s'interroger sur le maintien de l'éclairage public. Le SDE22 leur apporte une réponse :

 

→ L'éclairage public est un service utile à tous

- Même dans les circonstances exceptionnelles actuelles, des personnels continuent d'aller au travail

- Particulièrement, en cette période de confinement, l’éclairage des voiries peut concourir à maintenir un sentiment de vie et de sécurité.

 

Éteindre l'éclairage public nécessite une intervention, qui demande une technicité et a un coût

- Les agents communaux ne sont pas tous habilités à intervenir sur les armoires de commandes d’éclairage public

- Les entreprises de maintenance en éclairage public ont maintenu des effectifs restreints uniquement pour des interventions urgentes liées à la sécurité. Une intervention de leur part nécessiterait une organisation difficilement compatible actuellement avec les préconisations nationales des instances du BTP

- Le coût de l'intervention serait supérieur au gain économique sur les consommations d’électricité.

 

L'éclairage ou l'extinction relève uniquement de la police du maire, qui en reste donc seul décideur

A ce titre, le maire doit prendre les mesures d'information et les mesures réglementaires (arrêté) en cas d'extinction.

éclairage-public.jpg
Éclairage public : les opérations urgentes traitées

​La situation actuelle de confinement national impose au SDE22 de mettre en place des consignes et des priorités pour les interventions de maintenance et les dépannages, les entreprises intervenants pour le compte du SDE étant, elles aussi, soumises à des restrictions de déplacement.

 

De ce fait, les opérations non urgentes de maintenance de l'éclairage public sont reportées à une date ultérieure, tout comme les dépannages simples.

 

Les entreprises n'interviendront en dépannage que pour des interventions urgentes, c'est-à-dire mettant en cause la sécurité des personnes et la libre circulation.

 

L'urgence sera établie par le SDE22 pendant les heures ouvrées 8h-18h du lundi au vendredi aux numéros ci-dessous ou sur réquisition préfectorale en dehors de ces créneaux.

 

Les demandes d'intervention des communes doivent être faites par l'Extranet, la plateforme du SDE22, https://www.sde22.fr, et si URGENCE réellement établie aux numéros suivants :

 

Maryse Menguy, tél. 06 85 05 45 51. En cas de non réponse, un deuxième numéro est mis en place : Aurélien Lefort, tél. 06 81 31 28 72.

Syndicat Départemental d'Énergie, 53 boulevard Carnot, CS 20426, 22004 Saint-Brieuc Cedex 1

tél. 02 96 01 20 20 ; fax : 02 96 78 16 67 ; sde22@sde22.fr

Réalisation du site : AE -  SDE22

Politique de protection des données